Partenaires de la démarche animation migrateurs

Sur toute la longueur du fleuve, des dizaines de personnes participent à la restauration des poissons migrateurs : chercheurs et chargés de mission des services de l’Etat, d’EDF, riverains et permanents des associations et des collectivités. Les financements proviennent de fonds européens, du ministère en charge de la biodiversité, des redevances d’usage gérées par l’agence de l’Eau, des collectivités territoriales du bassin et des organisations de pêche et d’EDF.

Le Sméag est l'animateur du groupe, qui pilote les déclinaisons sur la Garonne du plan général de restauration, a pour mission d’orienter, par la concertation, tous les travaux au mieux des réalités scientifiques et économiques et des intérêts locaux. Les membres du groupe sont :

Les DREAL Aquitaine et Midi-Pyrénées

Sous l’autorité des préfets de région et de département, ces services déconcentrés du ministère en charge de l’écologie veillent à la préservation et la valorisation de l’environnement dans le cadre d’une stratégie de développement durable. Elles s’impliquent à ce titre dans les travaux du groupe migrateurs :

  • La DREAL Aquitaine assure le secrétariat du COGEPOMI et coordonne dans ce contexte les travaux des différents groupes techniques dont le « Groupe Migrateurs Garonne », contribue localement au plan Anguille national et pilote le plan d’action national pour l’esturgeon européen.
  • la DREAL Midi-Pyrénées est garante de la cohérence du programme migrateurs Garonne avec les orientations du Plagepomi * et assure la gestion des crédits européens (FEDER) mis en œuvre sur ce programme (programmation, engagement et mises en paiement).
     

L'Agence de l'eau

Elle intervient pour rétablir le fonctionnement naturel et équilibré des milieux. Aux côtés des services de l’Etat, son soutien technique et financier permet de faire évoluer les pratiques pour que toutes les activités puissent s’exercer dans le respect des milieux aquatiques afin de rétablir leur bon état. Ses compétences transverses sur l’ensemble du bassin enrichissent ses interventions pour les migrateurs :
Participer à la définition des programmes d’actions
Proposer les financements nécessaires aux actions ou aux études indispensables à l’atteinte des objectifs fixés par le COGEPOMI
Suivre et évaluer les effets de ces opérations sur les populations de poissons migrateurs.
Site Internet de l'Agence de l'eau Adour-Garonne

EDF

Après les décennies de construction puis d’optimisation du système électrique français, EDF est entré la phase du développement durable des territoires. Outre la mise en valeur des rivières et de leurs sites hydroélectriques, EDF s’attache à concilier la production d’énergie renouvelable et la qualité de l’environnement ainsi que le montrent ses actions pour les migrateurs en Garonne :

  • Développement d’une expertise en R&D sur les techniques de franchissement des barrages (Laboratoire National d’hydraulique et environnement de Chatou)
  • Engagement volontaire dans l’amélioration du franchissement de ses barrages (convention migrateurs Garonne du 18 Juin 1996)
  • Construction d’ouvrages innovants à l’échelle européenne (piégeage-transport à la dévalaison Camon et Pointis)
  • Utilisation des barrages pour le comptage et le suivi sanitaire des populations de migrateurs.
     

Le SMEAG

Le Syndicat mixte d’études et d’aménagement pour la Garonne rassemble des élus des régions et départements riverains, qui œuvrent pour une Garonne solidaire afin d'assurer une qualité de vie aux populations riveraines. Le SMEAG s’occupe de la Garonne dans toutes ses dimensions, notamment pour qu’elle soit accueillante pour les poissons migrateurs :

  • Protection et restauration des habitats : le Sméag a assuré la concertation et la planification des actions dans le cadre de Natura 2000,
  • Soutien d’étiage /plan de gestion d’étiage : le Sméag s’efforce d'assurer un débit suffisant au cours de l’été pour les poissons. Il alerte des autorités en cas de crise.
  • Qualité de l’eau : le Sméag surveille l’évolution des paramètres vitaux (oxygène et température).
  • Poissons migrateurs : le Sméag est pilote du programme migrateurs Garonne co-construit par les membres de l’Alliance pour les Migrateurs en Garonne qu’il anime également.
     

L'association Migado

L’association migrateurs Garonne Dordogne, structure permanente la plus importante de tous les bassins français, assure la maîtrise d’ouvrage et/ou la maîtrise d’œuvre de la plupart des opérations dédiées aux espèces de poissons migrateurs amphihalins du bassin de la Garonne :

  • Contrôle en temps réel des populations par vidéo-comptage, piégeage ou piégeage-transport au niveau des barrages
  • Gestion de la production des jeunes saumons et du repeuplement de la Garonne
  • Suivis biologiques des espèces (reproduction naturelle, suivi génétique, opérations de marquage…)
  • Suivi des habitats et veille écologique des cours d’eau (potentialités piscicoles, fonctionnalité des milieux…)
  • Conseil technique à divers organismes (Organisations professionnelles et Fédérations de pêche, collectivités territoriales …)
  • Sensibilisation événementielle à l’environnement par les migrateurs (accueil des scolaires sur les sites de production et les stations de comptages, colloques et journées pour l’environnement).

 

Les pêcheurs professionnels

L’Association Agréée de Pêcheurs Professionnels en Eau Douce et le CNPMEM* rassemblent les pêcheurs professionnels directement concernés par la préservation et la restauration des ressources halieutiques de l’estuaire et de la Garonne. 
Très impliquée depuis 30 ans dans la défense des migrateurs et de leur milieu, cette organisation professionnelle, présente au Grenelle de l’environnement, informe, sensibilise et implique ses adhérents (suivi des captures) dans la poursuite de la restauration. Elle participe également à la mise en valeur culturelle des migrateurs vers le grand public au travers de la gastronomie locale. 
 

FDAAPPMA (les pêcheurs de loisirs)

Regroupées au sein de l’UFBAG, les Fédérations Départementales des Associations Agréées pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique représentent les 350 0000 pêcheurs de loisir pratiquant dans notre bassin Adour / Garonne. Avec les organisations de pêcheurs professionnels et dans leur volonté de développer une expertise technique environnementale, les fédérations sont notamment à l’origine de la création de MIGADO. La restauration des migrateurs et de leurs habitats s’inscrit dans leurs missions de valorisation et de pratique environnementale du fleuve :

  • Protection et à la mise en valeur des milieux aquatiques (suivi et gestion des peuplements piscicoles, expertise des milieux, aménagements, restauration, appui technique…)
  • Promotion du loisir pêche et développement du tourisme halieutique
  • Information et éducation pour sensibiliser le public au respect des espèces et des milieux aquatiques. 
     

Le CEMAGREF

Le Cemagref est l’institut de recherche spécialisé en sciences et technologies pour l'environnement. Il a pour vocation d’offrir des solutions concrètes (surveillance, modélisation…) aux questions environnementales et fonde son action sur un partenariat fort avec les acteurs environnementaux des territoires ; c’est ainsi que son équipe GHAAPPE, membre du réseau DIADFISH européen, intervient à partir de Bordeaux pour des missions de restauration des poissons migrateurs dans le système estuarien et la Garonne :

  • Caractérisation des habitats, des migrations et des populations des migrateurs
  • Développement d’ingénieries spécifiques (radiopistage des saumons…)
  • Restauration de la continuité écologique des cours d’eau (trames vertes et bleues).
     

L'ONEMA

L’Office national de l’eau et des milieux aquatiques a été créé en avril 2007 pour favoriser la gestion globale et durable de la ressource en eau et des écosystèmes aquatiques, et atteindre les objectifs européens de bon état écologique. Il développe la connaissance sur l’état et les usages des écosystèmes aquatiques, des ressources en eau et contribue à leur surveillance ainsi qu’au contrôle de leurs usages. 
Chargé d’apporter un appui aux acteurs publics pour la conception et la mise en œuvre des politiques de l’eau, l’office participe de son expertise à l'élaboration d'une stratégie nationale et aux orientations de gestion relatives aux poissons migrateurs.