Coopération transfrontalière

Le Sméag mène et participe à des projets de coopération transfrontalière, de réflexions et d'actions pour la restauration des cours d'eau afin de mieux répondre aux enjeux de la Garonne.

 

Fleuve franco-espagnol, la Garonne favorise les échanges transfrontaliers. Les réflexions sur son bassin font écho à ceux des bassins de la péninsule ibérique, du fait de caractéristiques semblables (cours d’eau dégradés, rareté de la ressource en eau, perte de biodiversité, etc.). Le projet « La vallée de la Garonne, un territoire transfrontalier » a permis d’identifier des enjeux communs de gestion de la Garonne franco-espagnole (suivi des débits, restauration des milieux naturels, gouvernance…). Pour y répondre, le Sméag et le Conseil Général du Val d’Aran ont signé, en décembre 2011, une nouvelle convention de collaboration.

DES ECHANGES DANS LE SUD-OUEST EUROPEEN

Ces échanges sont pour le Sméag autant d’atouts et d’éléments permettant de travailler à une meilleure gestion de la Garonne. Ils visent à identifier les bonnes pratiques, à mettre en œuvre de nouveaux projets sur chacun des territoires des partenaires, à diffuser les acquis pour soutenir les initiatives locales et à structurer un réseau d’acteurs dans le Sud-ouest européen.

Parmi ces acteurs figurent la Confédération Hydrographique de l’Ebre (C.H.E.), l’Agence Catalane de l’Eau (dépendant de la communauté de la Généralité de Catalogne) et le Conseil Général du Val d’Aran. Le Sméag a également initié des collaborations avec d’autres acteurs du Sud-ouest européen (Catalogne, Navarre, Aragon, Cantabrie, Castilla-y-Leon, Portugal).

LA DEMARCHE du SMEAG

Dans la cadre de la coopération transfrontalière, le Sméag mène actuellement, en collaboration avec ses partenaires :

  • le projet « Territoires Fluviaux Européens » (TFE) ;
  • le projet « Sud’eau 2, pour une gestion durable et participative des cours d’eau ».

 

Le Sméag avait auparavant piloté, en collaboration avec ses partenaires, les projets « Interreg : Garonne transfrontalière » (2003-2007), « Gestion intégrée des rivières européennes » (2006-2008) et « Sud’eau » (2009-2011).