Le bassin versant de la Garonne

La Garonne draine un vaste bassin versant dont sa vallée est l’axe névralgique. Le bassin versant représente l’ensemble de la superficie alimentée par tous les cours d’eau et nappes souterraines qui convergent vers la Garonne.

UN FLEUVE,  DES TERRITOIRES

La Garonne, troisième fleuve français par son débit moyen, est un cours d’eau franco-espagnol de 525 kilomètres (47 en Val d’Aran, puis 478 du Pont du Roy au Bec d’Ambès), auxquels s’ajoutent les 75 kilomètres de l’estuaire de la Gironde. Son bassin versant couvre 56 000 km2 et représente 10 % du territoire français. Tout au long de son parcours, la Garonne s’enrichit de nombreux affluents : Ariège, Save, Tarn, Aveyon, Gers, Lot, Baïse…

Trait d'union des systèmes hydrologiques des Pyrénées et du Massif Central, la Garonne, née pyrénéenne avec un régime pluvionival, voit ses écoulements fortement modifiés par les apports de ses affluents de régime pluvial océanique. Les variations de débits de la Garonne sont ainsi la résultante de ces apports d’eau, décalés en fonction de la géographie et des saisons.

La Garonne traverse des territoires aux caractéristiques différentes tout en créant, par sa présence, un lien entre eux :

  • La Garonne Pyrénéenne : rivière torrentielle.
  • La Garonne de Piémont à Cazères : rivière vive qui s'élargit avec de nombreux aménagements hydroélectriques.
  • La Garonne de Cazères à Toulouse : rivière plus encaissée.
  • Le Garonne toulousaine jusqu'au Tarn : rivière dite « libre » débordante lors des crues.
  • La moyenne Garonne : secteur où ont lieu les plus grandes inondations sous l’influence conjuguée du Tarn et de la Garonne.
  • La Garonne maritime : sous l'influence de la marée.

 

Carte du bassin versant de la Garonne

UN FLEUVE,  DES HABITANTS

La Garonne traverse trois grandes agglomérations que sont Toulouse, Agen et Bordeaux. Sa vallée accueille près de deux millions d’habitants dont le quotidien peut être fortement conditionné par le fleuve (400 000 à 500 000 d’entre eux se trouvent exposés à un risque inondation, 1 million en dépendent directement pour leur alimentation en eau potable). 

Afin de valoriser ces potentialités environnementales et humaines, intimement dépendantes de l’état des eaux de la Garonne (Directive Cadre Eau de 1992), il est nécessaire d’appréhender le fleuve dans sa globalité. Cette cohérence à l’échelle du bassin versant doit permettre de mettre en place des outils favorisant la connaissance et un développement durable. La gestion de l’eau (et des ressources associées) par bassin versant est donc essentielle pour favoriser le bien-être économique, social et « écologique » sur le long terme. 

Qu’est-ce qu’un bassin versant ?
Le bassin versant est l’ensemble des terres où ruissellent et s’infiltrent toutes les eaux qui alimentent un cours d’eau. Le bassin versant est donc le territoire drainé par un cours d'eau principal et ses affluents. Il est délimité par la ligne de partage des eaux. En aval, sa limite est définie par son exutoire. A plus petite échelle, un sous-bassin versant est un territoire qui est drainé par un seul affluent du cours d’eau principal.

Ligne de partage des eaux ​ - Source MEDD

En savoir +

Quelques chiffres

  • 525 km, dont 478 en France.
  • 58 941 km de linéaire cumulé.
  • 2 pays traversés, la France et l’Espagne.
  • 5 régions traversées et 18 départements.
  • 217 communes riveraines en France et trois agglomérations, Agen, Bordeaux et Toulouse.