Projet SUD'EAU 2

Le Sméag réalise, en partenariat avec plusieurs territoires d’Espagne (Aragon, Cantabrie, Catalogne, Navarre), de France (la Dordogne) et du Portugal (Penafiel), le projet Sud’Eau 2 cofinancé par le programme Interreg IVB Sud-ouest européen et l’Agence de l’eau Adour-Garonne.

La Directive Cadre Européenne sur l'Eau (DCE) donne de nouveaux objectifs à la gestion durable de l’eau et des cours d’eau : préservation et récupération du bon état des eaux. Cette évolution passe par l’information et la participation du public. Dans la continuité du projet Sud’Eau, l’objectif de Sud’Eau-2 est de mettre en œuvre de nouvelles actions appliquant les principes de la DCE sur chacun des territoires des partenaires, de diffuser les acquis pour soutenir les initiatives locales et de structurer un réseau d’acteurs dans le Sud-ouest européen.

A cette fin, le Sméag anime le groupe de travail des « bonnes pratiques » qui doit :
  • donner les orientations pour les nouvelles démarches de gestion durable des cours d’eau dans le cadre du projet ;
  • identifier et diffuser les bonnes pratiques existantes sur les territoires des partenaires. 

AMELIORER LA MORPHOLOGIE DE LA GARONNE AMONT

Le projet Sud’Eau 2, pour la Garonne, concerne la Garonne amont (du Val d’Aran à Carbonne). Pression forte sur la ressource en eau, existence de nombreux barrages et extractions sur plusieurs années de matériaux ont conduit à une situation dégradée. Sur ce territoire, la Garonne présente ainsi un lit incisé dépourvu de matériaux et aux débits très faibles hors périodes de crues. Les impacts sont nombreux : abaissement de la nappe alluviale, disparition de frayères et d’habitats aquatiques, diminution de la capacité d’autoépuration, accélération des crues et augmentation des érosions. Les débits réservés des retenues du secteur vont être augmentés en 2014. Toutefois, la morphologie du fleuve reste un facteur limitant. 

Dans le cadre de la collaboration déjà initiée avec le Val d’Aran, et en complément de la démarche Garonne amont le projet Sud’eau 2 doit aider à la prise en charge par les acteurs locaux de la restauration de la dynamique fluviale en : 
  • donnant les éléments de connaissance nécessaire sur la dynamique fluviale et le transport solide de la Garonne ;
  • créant le partage des connaissances et l’échange d’expériences pour favoriser un phénomène d’entrainement des collectivités.

 

LES AVANCEES

La "boiîe à outils" développée par le groupe de travail "bonnes pratiques" a été présenté au séminaire des 4 & 5 novembre dernier en Espagne.    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

          

Contacts

Fabienne SANS

Tél : 05 62 72 76 00

Nous contacter

À découvrir

Financement

  • 75 % Programme Interreg IVB Sudoe (FEDER)
  • 5 % AEAG
  • 20 % Sméag