Une entrée en étiage précoce mais sous contrôle

Jeudi 11 juillet 2019

Après un hiver 2018-2019 plutôt sec (assoiffant les nappes), peu de neige (mais tardive) et un printemps contrasté (mois de mai froid et humide et mois de juin caniculaire), Garonne est entrée en étiage de façon précoce, le 9 juillet 2019, depuis l’aval du bassin sous le Tarn et le Lot.

Même si le franchissement des seuils d’objectif d’étiage (marquant l’entrée en étiage) à Lamagistère (aval Tarn) et Tonneins (aval Lot) fut fugace (en raison de l’effet modeste des pluies des 8 et 9 juillet), son caractère précoce est à souligner.

 

Sur les cinquante à soixante dernières années, il s’agit d’une précocité de rang 6. Seules les années 2006 (respectivement les 6 et 7 juin), 2017 (le 20 juin à Tonneins), 1989 (les 24 et 25 juin), 2003 (les 3 et 4 juillet), 2011 (3 juillet) ont été plus précoces. Si l’été et l’automne 2019 sont secs, cela augure un étiage long et intense.

 

Dans un contexte de changement climatique, Garonne voit baisser ses débits naturels. Son hydrologie évolue avec une moindre influence des glaces et de la neige et une accélération de l’évaporation due à l’élévation de la température de l’air.

 

Face à cet enjeu, le Sméag assure depuis 1993 la responsabilité des réalimentations en eau de la Garonne en période estivale et automnale. Elles limitent l’érosion des débits naturels et a permis de divisé par deux les situations de crise. Dans la traversée de Toulouse, les lâchers d’eau représentent jusqu’au tiers du débit, ce qui maintient un environnement de qualité.

 

Le Sméag fait ainsi face au changement climatique et met en œuvre à son échelle des mesures au travers du plan de gestion d’étiage Garonne-Ariège. Il s’agit aujourd’hui d’améliorer le service rendu, sachant que l’année 2019 est cruciale avec l’aboutissement des négociations pour un renforcement des moyens d’intervention.

 

Vous lirez à cet effet la lettre du Sméag au gouvernement et ses décisions des 12 décembre 2018 et 17 mai 2019 relatives au renouvellement des accords de soutien d’étiage.

 

Pour plus d’information sur la gestion d’étiage : http://www.smeag.fr/bulletin-quotidien.html